lundi 19 août 2013

Paléo régime !

Ou plutôt, le régime "cromagnion" d'après chéri !


Koua ? Encore un régime ? Encore un truc pourri qu'elle va suivre pour que finalement ça va pas fonctionner !
En fait le terme régime est mal choisi, on appelle ça plutôt le "modèle paléo". Etant donné que le sujet est super vaste, que je n'ai pas trouvé de forum digne de ce nom qui regroupe des "fans" comme à l'époque pour la chrono nutrition, je viens raconter directement mon expérience chez moi, ici même : D

Pour vous faire un résumé très global (parce que d'autres sites le font bien mieux que moi), je vous dirai :

- Et si on vous avait menti et que finalement le gras vous fait maigrir?
- Si le véritable ennemi c'était le sucre, caché partout dans notre alimentation?

C'est ce que le concept paléo met en lumière : nos ancêtres chasseurs-cueilleurs avaient bien meilleur ligne et santé que nous, alors que nous sommes l'ère moderne. Ca vient du fait que nous mangeons beaucoup trop de nourriture industrielle, qui a subit beaucoup trop de transformations et qui s'éloigne de sa composition naturelle.

femme de cro-magnon --> dans mon cas : ouais ok mais depuis maintenant début janvier, j'ai totalement arrêté les yaourts-desserts, les choses non bio, je fais beaucoup de choses moi même, et pourtant, j'ai toujours, voir plus ! De gras de cuisse. Qu'est ce qui cloche ?

Le diable est dans le sucre, voilà ce qui clochait. Sans m'en rendre compte, j'ai totalement diminué ma ration de protéines dans le temps, et insidieusement, augmentait ma dose de légumineuse, me disant que c'était bon pour la santé. Sauf qu'en quantité trop importante, sans le savoir, je sabotais absolument tout mes efforts, idem en pensant que manger très peut gras (et du coup, compenser en glucides) allait alléger la balance.

Si par exemple, je reprends une ancienne journée type, on se rend compte clairement que je mangeais trop de glucides : 3 tranches de pain le matin avec beurre + fromage dessus. Le midi ? légumineuses 1 fois sur 2, et un peu de protéines, mais pas tout le temps. Et le soir, je respectai plutôt bien protéines avec les légumes, mais toujours en quantité réduite. Entre temps, la pause de 10h était constituée d'une pomme, et vers 16h ça dépendait, mais il m'arrivait de me faire ma galette de son de blé+ avoine avec un bol de fromage blanc. 

Ouep... Ben rien qu'en prenant en compte ce que j'ai surligné en bleu, j'éclatais ma dose de glucides pour la journée. Et bien que lu comme ça, cette journée type parait plutôt "saine" pour une fille qui courrait bien 45min 1 jour sur 2, je prenais carrément du bide... Et je ne maigrissais pas plus que ça.

Le modèle paléo explique bien que les ptits hommes à peau de bête, n'ont connu l'agriculture et la sédentarisation que bien plus tard. Et leur mode d'alimentation à la base se composait uniquement de ce qu'ils pouvaient chasser et cueillir. Zéro grains (blé, avoine, orge etc...). Car comme le démontre Montignac avec son Index Glycémique, ces céréales ont un index glycémique élevé, qui fait qu'à chaque fois qu'on les ingère, notre corps fait un vrai pic d'insuline. Résultat ? Au lieu d'utiliser ce que nous avons ingéré comme carburant direct, et bien le corps ira le stocker. Oui oui, le stocker dans la cuisse.

On reprends ma journée ?

--> Le matin, avec une haute dose de consommation de pain, je stock mon petit dej dès le matin en me faisant un pic d'insuline. Résultat, vers 10h, j'ai faim quand le pic chute aussi vite qu'il est monté. La pomme est un bon réflexe, son sucre est du fructose, et a un index glycémique bas comparé au glucose pur. Le midi je vais courir ? Super, ma montre me dit que j'ai brûlé 400 calories. Qu'à celà ne tienne, au retour j'ai une bonne assiette de fèves qui va vite éclater ma perte, en faisant de remonter mon pic d'insuline et en comblant tout ce que j'ai brûlé + stocker un peu. Mais qu'importe, je me suis "défoncée", j'ai le sentiment d'avoir fait ce qu'il fallait. 
Vers 16h, j'ai le ptit creux du 16h ! Je suis chez moi, et je me dis "le son d'avoine et de blé c'est top, c'est de la céréale complète, elle est pas raffinée c'est bon pour la santé et ça cale. Mangeons ça avec un fromage blanc. Et hop, pic d'insuline à nouveau. 
Le soir, j'essaie de cuisiner pour chéri et moi légumes, mais faire de la viande me soûle, alors les jours où j'en fait c'est bien, sinon ça sera comblé par un plat qui va contenir une dose de fromage (mmmh, les bonnes tomates mozza). Oui mais hé, avec une journée où je n'ai eu que des pics d'insuline, où j'ai eu une dose trop importante de glucides, ce gras, qui aurait pu passer inaperçu le lendemain sur la balance sera aussi stocké !

\ o / J'avais tout bon d'après le modèle paléo. Voilà pourquoi j'étais dans l'impasse, et qu'en plus je me ruinais en sport pour que dalle.

Attention, je ne dis pas que le modèle paléo peut convenir à tous !

Comme pour la chrono, je prends les grandes lignes, et surtout, je teste ce qui ME convient. En effet, ce modèle rejette aussi les produits laitiers. Je ne les ai pas complètement supprimés pour ma part, car de toute façon, ils n'impactent pas pour le moment ma perte de poids. Je fais cependant une pause dans les légumineuses. Il y a aussi divergence entre montignac qui dit que les lentilles par exemple on un IG bas, et pourtant paléo les rejette. Au final, mon opinion tendrait à dire qu'au lieu de les supprimer, il suffit de les freiner. 1 à 2 fois par semaine grand max, ça suffit.

Le gras enfin, le méchant gras qu'on ingère, va t-il lui aussi se coller directement sur ma cuisse?
--> Bin non, mais à la condition unique qu'on ne crée pas ce fameux pic d'insuline. Hier soir (depuis 1 semaine que je suis ce mode de vie), j'ai préparé une tomate mozza à chéri et moi avec 1 mozza chacun (soit 30% de mg sur le produit égoutté !), et j'ai perdu encore 200gr ce matin. Mes snacks de 16h se constituent d'amandes, noix du brésil, ultra caloriques, et pourtant, je fonds... Bizarre non?

Je peux vous dire qu'en une semaine que je suis ce mode, j'ai une pêche retrouvée, je me lève naturellement avant mon réveil :D, et j'ai la satisfaction d'avoir déjà paumé 1 kilo. Mais je vous le concède, ce kilo entre 58 et 57 est facile pour moi, car il est souvent superflux. La vraie bataille va être la consolidation du palier 56-57, car mon corps s'est crée un faux poids de forme aux alentours des 57, alors que le vrai est à 55 54 (et plus bas je ne sais pas car d'autant que je me souvienne, je n'ai pas eu le courage de continuer plus bas.

Je vais donc ouvrir à nouveau un vrai journal de bord sérieux xD, qui va retracer mes semaines.

Je vous ai aussi zappé l'importance de l'activité physique dans le modèle paléo. Pour résumer, "less is more". En gros en courant moins mais intelligemment, je perdrai bien mieux. Il faut alterner séances de sport courtes mais intenses, contre longues et modérées. 
Donc ce midi, je m'en vais courir, mais léger :).

Des liens :
http://xn--palo-fit-d1a.fr/debutants-fitness-crossfit-paleo --> explique basiquement le modèle paléo
http://www.regimepaleo.com/ --> quelques idées recettes 
http://paleo-regime.fr/ --> très bon site de recettes
http://regimepaleo.wordpress.com/ --> site très intéressant sur le paléo, il faut le lire pour aller plus loin !

2 commentaires:

  1. Merci pour la citation!
    Bon courage pour la suite de votre régime, donnez nous de vos nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y manquerai pas ;) tout se passe pour le mieux !

      Supprimer